Chirurgie de la déviation septale : pour en finir avec les sinusites !

Publié le : 26 mai 20214 mins de lecture

Un épisode de sinusite est très désagréable à vivre et les récidives encore plus. Pour les personnes qui souffrent d’une sinusite chronique, la déviation septale est une des causes fréquentes. C’est une malformation au niveau de la cavité nasale, le cartilage séparant les deux narines est décalé, suivi d’une déviation osseuse ou non. Le traitement de référence est la chirurgie de la déviation septale pour remédier à ce problème. Seules les déviations symptomatiques sont éligibles pour une chirurgie.

Qui peut faire une chirurgie de la déviation septale ?

Tous les patients avec une sinusite récidivante symptomatique, peuvent être traités par la chirurgie de la déviation septale. Les symptômes fréquents sont les céphalées, une obstruction nasale récidivante et une gêne à la respiration. Si vous ressentez ces gênes, il est très important de consulter chez votre médecin généraliste. Il peut vous référer vers un spécialiste si vous êtes éligibles pour une intervention chirurgicale. Ensuite, il y a les personnes avec une malformation du nez, asymptomatique. Ils n’ont pas de sinusites, mais peuvent en présenter à l’avenir. La chirurgie sera donc un traitement préventif et à la fois esthétique. 

Comment se déroule une chirurgie de déviation septale ?

La voie d’abord classique est la voie fermée, dans une des deux narines. L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Après une asepsie rigoureuse de la peau et des muqueuses, le chirurgien pratique une petite incision, en respectant les repères anatomiques du nez. Ensuite, il enlève une partie du cartilage dévié, pour le repositionner dans les normes anatomiques. À la fin de l’opération, les cicatrices sont invisibles. C’est un acte médical délicat, il faut faire très attention à la structure externe du nez. Il faut donc un chirurgien expérimenté pour ce genre d’intervention. La durée de la convalescence est courte, au maximum trois jours. Dans la majorité des cas, les patients qui viennent le matin rentrent chez eux le soir même, avec une petite gêne due à l’anesthésie. 

Quelles sont les procédures de suivi post-op ?

Pour s’assurer de la réussite de l’opération, des consultations périodiques sont nécessaires. La première se déroule 7 à 10 jours après la chirurgie. Le patient exprime ses satisfactions, ou ses éventuelles gênes respiratoires ou esthétiques. Il ne faut pas s’inquiéter s’il y a une petite gêne lors des inspirations, la correction n’est absolue que 6 mois après la chirurgie de la déviation septale. Des interventions médicales peuvent être effectuées comme l’ablation des silicones ou un examen clinique à la recherche d’une obstruction, d’une hypertrophie des structures anatomiques voisines.

Plan du site