Comment réduire le déclin cognitif ?

Publié le : 10 novembre 20213 mins de lecture

Pour réduire le déclin cognitif, il est important d’adopter une bonne hygiène de vie. Vous ferez mieux de manger sainement, pratiquer du sport, améliorer votre relation sociale,… De toute évidence, il est préférable de consulter un spécialiste pour vous accompagner. Ce dernier dispose de toutes les connaissances et les compétences nécessaires.

Qu’est-ce que le déclin cognitif ?

Le déclin cognitif est connu comme étant la baisse de la mémoire à court terme, de travail et des fonctions exécutives d’une personne. En général, il apparaît à l’âge de 20 ans pour quelques fonctions, mais il commence à se faire ressentir à l’âge de 45 ans. Il s’agit, ainsi, de la diminution de la performance cognitive. Il faut noter que ses symptômes sont variés selon les situations : oublis passagers, difficulté à se concentrer, crainte de la nouveauté, difficulté à rédiger et à calculer mentalement… Ce désagrément peut aussi avoir une influence sur le comportement et l’humeur. Certains facteurs peuvent l’accélérer comme le stress chronique, une mauvaise alimentation, l’isolement social…

Ce qu’il faut savoir sur la réduction du déclin cognitif

Pour réduire le trouble, utiliser des dispositifs spécialisés comme un appareil auditif pour vous aider dans votre guérison s’avère indispensable. Pour cela, se fier à des spécialistes comme la Maison de l’Appareil Auditif est bien recommandé. En outre, il faut avoir un rapprochement social soutenu. Il commence par de vraies relations interpersonnelles et non par des courriels ou des réseaux sociaux. Le fait de voir ou de toucher un autre individu constitue un élément fondamental. Il est également important de s’adonner à une activité culturelle et artistique. Vous devez savoir que la pratique d’un instrument de musique peut favoriser la stimulation de la cognition. Il est aussi possible de sculpter, peindre, écrire…

Des conseils pour réduire le déclin cognitif

Si vous voulez réduire les risques liés au déclin cognitif et à la démence, il faut observer quelques points. Le désagrément porte en effet sur le raisonnement, la perte auditive, la mémoire, l’orientation, la compréhension, le langage et le jugement. Pour limiter cette détérioration, vous ferez mieux de mener une ligne de vie saine. Pour ce faire, vous devez pratiquer régulièrement des activités physiques. Il est aussi important d’adopter une alimentation saine. De cette façon, vous pourrez contrôler votre tension artérielle, votre glycémie et votre taux de cholestérol. Évidemment, vous devez surveiller votre poids.

Plan du site